Les différentes solutions écologiques d’installation

Le traitement des effluents en sortie de la fosse toutes eaux, peut être traité de manière classique, par une tranchée qu’on appelle le champ d’épandage, mais aussi avec des techniques de filtration écologique.


Demandez un devis gratuit

Et si l’assainissement devenait écologique ?

Le filtre à sable :

A côté de la tranchée d’épandage, un autre filtrage existe, tout aussi classique et tout aussi facile à mettre en œuvre, le filtre à sable, complément à la filtration des eaux usées. Il est toujours constitué de sable et de graviers de différentes granulométries qui permettent de débarrasser les eaux des différents polluants avant de les infiltrer dans le sol. Les eaux passent toujours de la granulométrie la plus élevée (gros graviers) à la plus fine (sable).

Construction d’un filtre à sable
Construction d’un filtre à sable

Il existe différent type de filtre à sable :

  • Le filtre à sable horizontal : le cheminement des eaux usées se fait à travers plusieurs couches de sable et de graviers réparties successivement d’amont en aval. Un film anti-contaminant par dessus garantit l’étanchéité entre le filtre et la terre végétale mais laisse passer l’eau de pluie et l’air.
  • Le filtre à sable vertical non drainé : le fonctionnement est le même que pour le filtre horizontal, à la différence que les couches de graviers et de sable sont réparties de haut en bas. Des canalisations de collecte sont placées au fond du filtre.
  • Le filtre à sable vertical drainé : il est identique au précédent à la différence qu’il dispose au fond d’une couche supplémentaire de graviers dans laquelle les canalisations de collecte sont enfouies. Cette couche supplémentaire, permet de mieux drainer les eaux épurées.

Un exemple de filtre à sable vertical drainé
Un exemple de filtre à sable vertical drainé

Le filtre à coco :

Le filtre à coco remplace les filtres à sable. Il n’apporte rien de plus, si ce n’est de valoriser ce qui constitue à la base un déchet industriel : les copeaux de coco. Ces copeaux permettent de créer un milieu filtrant avec un haut niveau d’épuration dans un minimum d’espace. Cette technologie d’assainissement comporte de nombreux avantages :

  • Compact : ce dispositif est contenu dans une cuve.
  • Prêt à l’emploi : livré en une pièce, il limite le terrassement.
  • Efficace : même en cas de variation de consommation d’eau et de changement de saison, il permet une bonne épuration.
  • Ecologique : c’est une matière naturelle.
  • Durable : la matière est recyclable en compost, elle ne se vidange que tous les 10 ans.

Le coût d’un tel filtre est assez élevé, il faut prévoir 5000 €.

Le filtre à coco, une installation compacte
Le filtre à coco, une installation compacte

Les filtres plantés :

La technique des filtres plantés repose sur l’existence de deux étages de filtres en dénivelé, garnis de graviers et de sable, sur lesquels on plante principalement des roseaux, mais aussi des massettes et des scirpes, des plantes épuratrices dans les racines desquelles se fixent les bactéries épuratrices. Ces massifs plantés sont alimentés par les effluents qui sortent de la fosse toutes eaux.
Dans de bonnes conditions, cette solution d’assainissement offre des rendements épuratoires très élevés sur les matières organiques, jusqu’à 95%, et reste très bon marché.

Comment installer des filtres plantés
Comment installer des filtres plantés

Le lagunage :

Le lagunage des eaux usées est constitué de plantation de lagunes en série de microphytes (petites plantes) ou de macrophytes (grandes plantes) dans lesquelles s’écoulent par gravité des eaux usées. Les effluents chargés de nutriments assurent le développement du phytoplancton et d’algues vertes qui libèrent l’oxygène par photosynthèse que des bactéries aérobies consomment tout en oxydant la matière organique. Cette matière organique décante dans les lagunes puis est décomposée par des bactéries anaérobies.
Technique peu coûteuse, elle est néanmoins difficile à mettre en œuvre pour un particulier, car elle nécessite de grandes surfaces. Les boues accumulées au fond des bassins, curées tous les 5 à 10 ans peuvent être utilisées comme fertilisants.

Le lagunage, un bon moyen d’allier la décoration du jardin et l’assainissement
Le lagunage, un bon moyen d’allier la décoration du jardin et l’assainissement

En conclusion

Quelque soit la solution choisie pour le traitement de dispersion de vos eaux usées, un prétraitement dans une fosse toutes eaux est obligatoire en amont.

Continuez votre lecture sur MicroStationEpuration.org