Qu’est-ce qu’une micro station d’épuration

Une micro station d’épuration est un dispositif compact destiné à l’épuration des eaux grises et des eaux-vannes des logements non raccordés au réseau d’assainissement collectif. Elle suit un principe d’épuration biologique utilisant les bactéries contenues dans les eaux usées, bactéries aérobies et anaérobies, pour digérer les matières organiques et clarifier l’eau. Contrairement à la fosse toutes eaux, qui nécessite un ouvrage d’épandage en sortie, la micro station peut relâcher l’eau traitée directement dans l’environnement.


Demandez un devis gratuit

A quoi sert une micro station d’épuration ?

Contrairement à une fosse toutes eaux qui est un système passif, en se contentant de liquéfier et de décanter les matières organiques, une micro station d’épuration est un système actif qui traite, digère et décante les déchets organiques. Souvent plus compact qu’une fosse toutes eaux, elle réalise au sein d’un seul et unique dispositif étanche, le prétraitement et le traitement d’épuration des eaux contaminées avec un rendement épuratoire suffisamment performant, qu’il est permis de rejeter les effluents dans le milieu naturel sauf avis contraire (nature du terrain).

Comment fonctionne une micro station d’épuration ?

Quel que soit la technologie utilisée, à boues activées ou à culture fixée (voir nos articles), une micro station d’épuration fonctionne toujours sur le même principe d’un traitement des eaux usées en trois phases :

  • Phase 1 : c’est la phase de prétraitement et de décantation primaire. Cette phase assure le stockage et la dégradation par réaction anaérobie des matières en suspension, mais aussi l’homogénéisation des polluants, l’hydrolyse des graisses et la rétention des éléments lourds.
  • Phase 2 : c’est la phase de traitement par bioréaction, c’est à dire par digestion de la matière organique à l’aide de bactéries, cette fois, aérobies. Pour cela diverses technologies sont utilisées suivant les fabricants. Elles aboutissent toutes à une accélération de l’oxygénation du milieu afin que les bactéries se multiplient et dégradent rapidement les matières. Les mécanismes de dégradation de la matière organique par voie aérobie sont les plus rapides. Sous l’action des bactéries les matières contenues dans l’eau se transforment en dioxyde de carbone (CO2).
  • Phase 3 : c’est la phase de clarification et de décantation secondaire. Avant que l’eau épurée soit rejetée dans le milieu naturel, elle subit une dernière décantation pour séparer les boues résiduelles éventuelles.
  • Remarque : suivant les fabricants, la phase 2 et la phase 3 peuvent être réalisées à l’intérieur de deux compartiments séparés ou réunis en un seul. Dans ce cas, une temporisation horaire permet la clarification.

Fonctionnement d’une micro station d’épuration
Fonctionnement d’une micro station d’épuration

Ce qu’il faut savoir sur les caractéristiques d’une micro station d’épuration

La performance d’une micro station d’épuration est caractérisée par des termes un peu techniques pour le néophyte. Voyons ce qu’il en est :

  • On parle d’une capacité de traitement pour un nombre de EH (équivalent habitant). Cet « équivalent habitant » est le nombre maximal d’utilisateurs que peut accueillir le logement en temps normaux.
  • On parle de sa capacité DBO5 (Demande Biochimique en Oxygène sur 5 jours) : c’est la quantité d’oxygène nécessaire aux micro-organismes pour dégrader la matière organique d’un échantillon d’eau à 20°C dans l’obscurité pendant 5 jours.
  • On parle de sa capacité de traitement des MES (Matières En Suspension) : ce sont les matières solides organiques ou minérales contenues dans les eaux rejetées.
  • On parle aussi de DCO (Demande Chimique en Oxygène) : c’est la quantité des matières chimiquement dégradable par l’oxygène.

Comment est fait une micro station d’épuration ?

Suivant les fabricants, les cuves peuvent être en béton, en PER (Polyester Renforcé), en PEHD (Polyéthylène Haute Densité) ou en sandwich de PER et de PEHD. Dans tous les cas elles sont hautement résistantes avec des garanties de 10 à 20 ans. Pour les mécanismes, l’acier inoxydable, l’inox et le polyéthylène sont largement utilisés.

En conclusion

Une micro station d’épuration est un centre de traitement des eaux usées en miniature. A la fois simple et technologique c’est une solution pour un périmètre de jardin réduit.

Continuez votre lecture sur MicroStationEpuration.org