Le remblaiement

Remblayer les fouilles de l’installation de votre micro station d’épuration après les travaux de pose peut apparaître comme une simple formalité, car à première vue, cela ne pose aucune difficulté technique : il suffit de remettre la terre enlevée des excavations. Pas si simple cependant ! Un mauvais remblayage peut amener à ce que votre installation souffre de problèmes ultérieurs. Il faut être en fait très vigilant sur les matériaux utilisés, et sur la façon de le faire.


Demandez un devis gratuit

Ce qu’il faut vérifier avant de remblayer

  • Vérifiez une dernière fois que la micro station est bien stabilisée parfaitement à l’horizontal dans son excavation (important pour son bon fonctionnement).
  • Remblayez avec du sable autour de la micro station en ayant soin de la mettre en eau en même temps pour éviter l’écrasement.
  • Vérifiez que toutes les canalisations sont bien raccordées, bien collées et bien scellées au niveau des regards de visite, afin que l’étanchéité du réseau soit parfaite.
  • Protégez les canalisations PVC avec du sable afin qu’elles ne bougent pas.
  • Vérifier qu’aucun élément tranchant ne reste autour des tuyaux PVC avant de verser le sable.
  • Protégez le remblaiement des canalisations en déroulant un grillage plastique de protection.

Quel matériau employer pour remblayer ?

Le principal problème rencontré avec le remblai est celui du tassement. La terre n’est pas un bon matériau, trop meuble. On considère qu’un sol remblayé met de deux à trois ans pour se stabiliser, par l’effet de son propre poids mais aussi des eaux de ruissellement. Cela peut aller jusqu’à dix ans, en présence d’argile ! En conséquence, pour éviter que votre installation ne bouge et que le tassement ne détériore vos canalisations, il est préférable d’utiliser un matériau dont le tassement est faible après la pose, qui s’infiltre bien autour de votre installation (les vides sont la cause majeure d’un tassement ultérieur), suffisamment fin pour ne pas endommager les parois PVC des canalisations, ou la surface de la micro station. Le sable de carrière est le matériau qu’il vous faut pour ce genre d’opération.


Le sable de carrière, un matériau auto-compactant

Nos conseils pour bien remblayer

On peut remblayer à la pelle et la brouette, mais cela peut prendre du temps. Aussi remblayer avec un tractopelle est plus adéquat à condition de prendre quelques précautions dans l’utilisation de cet engin mécanique :

  • Ne pas circuler sur les fouilles pour éviter l’écrasement.
  • Ne pas circuler trop près des parties remblayées pour éviter le déplacement de l’installation.
  • Choisir une machine légère pour éviter les tassements inutiles (sol autour).

Pour que le remblai soit homogène, il est conseillé de procéder par couches successives tout autour le la micro station :

  • En arrosant légèrement le sable de carrière pour lui imposer un tassement initial.
  • En veillant avec une pelle à ne pas laisser de vides dans les endroits peu accessibles.

La mise en eau de la micro station en même temps que la pose du remblai est la garantie d’une pose qui ne bougera pas, surtout pour les micros stations dépuration en PEHD, même si elles sont renforcées de fibre de verre. C’est moins vrai pour les micros stations en béton (elles sont peu nombreuses).

En conclusion

Un bon remblai, fait dans les règles de l’art, est le gage d’une installation qui va durer dans le temps, qui va fonctionner correctement sans fuites. Il n’y a rien de plus frustrant que de devoir détruire le jardin aménagé dix ans après, pour une installation mal faite.

Continuez votre lecture sur MicroStationEpuration.org